Les activités de l'IEF

Colloque 2008 - Les 7 règles d'or de la transmission du pouvoir - 3 juin 2008

Le Colloque organisé par l’Institut de l’Entreprise Familiale en mai 2007 a mis en évidence que le problème le plus délicat lors de la transmission d’une entreprise familiale est la transmission du pouvoir. 77 % des dirigeants d’entreprise, qui ont choisi la transmission familiale veulent garder un contact avec leur entreprise et y conserver une certaine influence. Le danger est d’avoir une asymétrie entre le dirigeant qui cède son entreprise et le successeur sur le processus de succession. Pour le premier, le dirigeant, la succession cesse d’être problématique dès lors que le choix d’une formule sur la transmission a été pris et que les trois premières étapes (à savoir, la recherche du repreneur idéal, la transmission du savoir et la transmission des avoirs) de la succession ont été acceptées. Trop souvent, le processus s’arrête à la transmission des titres et le dirigeant croit que la transmission est ainsi finalisée. Pour le second, le successeur, la succession arrêtera d’être problématique dès que le dirigeant-cédant aura quitté l’entreprise (physiquement et symboliquement) et dès qu’il aura pu faire la preuve auprès des différents stakeholders qu’il est un successeur crédible et légitime. Or, entre ces deux visions, il existe un décalage temporel pouvant être important (jusqu’à plusieurs années). Cette période de coexistence entre le cédant et le successeur peut se révéler extrêmement délicate et, sans une préparation suffisante, peut être fatale pour le processus de transmission. L’Institut de l’Entreprise Familiale a décidé de confier une étude au Professeur Johan Lambrecht dans le but d’éclairer les entrepreneurs familiaux dans leur processus de transmission du pouvoir. Cet ouvrage, présenté en exclusivité le 3 juin 2008 lors du colloque annuel de l’IEF, va vous permettre de mieux comprendre le piège : la succession ne s’arrête pas à un acte juridique ! Un passage de témoin réussi implique une transmission réelle du pouvoir entre le cédant et son successeur désigné. Pour cela, il devra y avoir un débat au sein de la famille. Les autres enfants devront comprendre et admettre le choix qui doit être clairement communiqué par le dirigeant-cédant. Une bonne communication contribuera à réussir la transmission et à se prémunir d’éventuels conflits familiaux.

Copyright © Institut de l'Entreprise Familiale.

Website by Pixfactory